Un autre regard sur l’intérêt de l’enfant

«Un enfant dont les parents résident dans des États différents a le droit d’entretenir, sauf circonstances exceptionnelles, des relations personnelles et des contacts directs réguliers avec ses deux parents…», Article 9 de la Convention internationale des droits de l’enfant (CIDE), adoptée par l’Assemblée générale des Nations unies le 20 novembre 1989. L’auteur constate que malgré … Lire la suite

Italie : Le courage d’être visionnaire pour la réforme de la justice civile

Docente di Diritto della mediazione e ADR (a.a.2019/20) Docente di Giustizia sostenibile e ADR (a.a. 2020/21)  Dipartimento di Giurisprudenza LuissLibera Università Internazionaledegli Studi Sociali Guido Carli Via Parenzo, 11 – 00198 Roma mmarinaro@luiss.it www.luiss.it  

Dialogue national au Cameroun

Jamais la société camerounaise ne s’est trouvée aussi facturée. Au fil du temps la tension monte ; plus un jour ne passe sans qu’il y ait des morts survenues des violences et de l’insécurité grandissante dans le pays. La somme des crises sociopolitiques existantes conduit le Cameroun au bord d’une véritable guerre civile. L’heure est grave, et mérite une attention particulière pour éviter l’escalade. Au regard de la situation, le présent article ambitionne de questionner la quintessence du Grand Dialogue National qui s’est tenu au Cameroun du 30 septembre au 4 octobre 2019. Se basant sur des faits historiques, l’auteure décèle les dynamiques sociopolitiques et le contexte international ayant suscité la convocation à cette grand-messe. Cette analyse vise par ailleurs à mettre en exergue les limites et les défaillances structurelles de la mise en scène de cette rencontre. En nous appuyant sur un corpus théorique et sur des expériences comparatives, nous apporterons des éléments pouvant améliorer l’efficacité d’un dialogue national. La solution militaire, ayant montré ses limites, nous préconisons une des stratégies plutôt politiques partant, un dialogue national inclusif et participatif aux préalables d’un consensus général pourrait permettre une réelle sortie d’impasse. Néanmoins, cet idéal ne serait pas rendu possible sans le précieux concours des experts internationaux au travers de la négociation et de la médiation.

Examen des modes privés de prévention et de règlement des différends au Québec

Suzanne HANDMAN* JUSTICE SUZANNE HANDMAN La juge Suzanne Handman a obtenu un B.Sc. à l’Université McGill, une maîtrise en orthophonie et audiologie à l’Université de Montréal et, après des études de troisième cycle à l’Université Northwestern, à Chicago, elle devient chef de la clinique de la parole et de l’audition à l’hôpital Maisonneuve-Rosement. Elle est par la … Lire la suite